Chaudière à condensation

En matière de chaudière, la technologie la plus évoluée et la moins énergivore est sans doute la condensation. 30 % d’économies d’énergie par rapport aux modèles anciens, c’est ce que promet la technologie de la condensation. Au sol, murale, à ventouse ou à cheminée, voici les différentes solutions du marché.

Comment ça marche ?

La chaudière à condensation récupère les calories contenues dans les fumées de combustion, auparavant évacuées, pour venir préchauffer l’eau.

Le fonctionnement général reste le même que celui d’une chaudière classique : le combustible (gaz, fioul ou bois) brûle et transmet sa chaleur à un circuit d’eau.

chaudière
La chaudière à condensation assure le chauffage et l’eau chaude sanitaire

Les chaudières murales, peu encombrantes, se placent généralement dans la cuisine et peuvent être dissimulées.

Les chaudières au sol prennent plus de place et nécessitent souvent une remise, un garage ou un sous-sol.

Certaines chaudières murales sont aussi performantes qu’une chaudière au sol. Les écarts concernent la production d’eau chaude sanitaire : les chaudières au sol contiennent un ballon d’eau chaude alors qu’en murale, on trouve principalement de la micro-accumulation.

Choisir une chaudière programmable pour mieux consommer
chaudière
  • Afin de ne pas chauffer inutilement l’eau du ballon, la plupart des appareils sont programmables. Grâce à cette programmation, l’eau chaude est prête au moment opportun.
  • Question chauffage, la programmation permet de faire des économies d’énergie. Inutile de chauffer un logement vide !

Les chaudières à condensation peuvent adapter leur performance aux conditions extérieures. Les bons équipements disposent d’une régulation sur sonde extérieure, qui ajuste la température de départ de la chaudière, en fonction de la température extérieure.

À ventouse ou en cheminée, des appareils passe-partout à l’installation

En rénovation comme en construction neuve, les chaudières à condensation s’installent partout. Tout est une question de combustible disponible. Selon la conception de l’habitat, l’installateur propose une chaudière à ventouse ou en cheminée. Ces termes désignent les principes d’évacuation des fumées. Gaz, fioul ou bois, pour brûler, ces combustibles ont besoin d’oxygène.

En cheminée, la chaudière utilise l’air de la pièce dans laquelle elle se trouve et expulse les gaz brûlés à l’extérieur.

Plus répandue à l’heure actuelle,la ventouse est un conduit double. L’un des tuyaux prend l’air à l’extérieur, l’autre y rejette les gaz brûlés.

BLEU ROUGE est une enseigne nationale réservée aux professionnels, garantissant le conseil, le choix et l’expertise dans le domaine du sanitaire, de la plomberie et du chauffage.