Pompe à chaleur

En utilisant l’énergie gratuite de l’environnement, la pompe à chaleur permet de chauffer un logement pour un coût très économique. La pompe à chaleur peut alimenter divers émetteurs de chauffage : un plancher chauffant rafraîchissant, des ventiloconvecteurs ou des radiateurs standard suivant leurs dimensionnements.

Comment ça marche ?

Récupération des calories dans l’air extérieur (PAC aérothermique)

La pompe à chaleur prélève des calories dans l’air extérieur et les transfère à un niveau de température plus élevé dans l’air ambiant (air/air) du logement ou dans le circuit d’eau chaude de l’installation du chauffage (air/eau).

Récupération de la chaleur dans le sol (PAC géothermique)

La chaleur est prélevée dans le sol par :
Pompe
  • un capteur horizontal
    composé d’un réseau de tubes enterrés dans le sol à faible profondeur (de 0,6 à 1,2 m hors gel). Pour cela, vous devez disposer d’une surface de terrain d’environ 1,5 fois la surface à chauffer, sur laquelle aucune plantation avec des racines profondes ne pourra être réalisée, ou
  • un capteur vertical
    composé de sondes qui peuvent atteindre une profondeur d’environ 100 m.

L’installation des sondes verticales est soumise, selon la région et les cas, à une déclaration ou à une autorisation préalable. Pour plus d’informations, s’adresser à la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement).

Récupération de la chaleur dans l’eau (PAC eau/eau)

La pompe à chaleur prélève la chaleur dans l’eau (nappe phréatique, lac ou cours d’eau, prélèvements sousmis à une autorisation administrative) et la transfère à un niveau de température plus élevé dans le circuit d’eau chaude de l’installation. Performante, cette technologie permet de chauffer l’ensemble du logement et même de produire de l’eau chaude sanitaire (intégrée dans les appareils dits Duo ou déportée avec un préparateur d’eau chaude).

Faire des économies, grâce à la pompe à chaleur
Pompe

En utilisant 1 kWh pour faire fonctionner la pompe à chaleur, on peut récupérer gratuitement jusqu’à 3 kWh, naturellement présents dans l’atmosphère, tout en préservant l’environnement. Cette performance est illustrée par le COP (Coefficient de Performance). En moyenne, selon les caractéristiques d’un projet (type de pompe à chaleur installée, zone géographique d’installation), la chaleur nécessaire pour chauffer une habitation provient pour deux tiers de l’environnement et pour un tiers de l’énergie électrique servant à faire fonctionner la pompe à chaleur.

Chauffage et rafraîchissement en un seul appareil !

Les pompes à chaleur dites « réversibles » permettent de chauffer ou de rafraîchir un logement, selon le confort souhaité, en un seul équipement. La fonction de réversibilité est disponible selon le type d’appareil.

BLEU ROUGE est une enseigne nationale réservée aux professionnels, garantissant le conseil, le choix et l’expertise dans le domaine du sanitaire, de la plomberie et du chauffage.