Qualité de l’air / La ventilation

La pollution croissante extérieure est perçue par une majorité de Français alors que peu d'entre eux ont conscience de l'importance de la pollution de l’air intérieur. Pourtant, plus d'un logement sur deux en France est contaminé par des polluants dans l'air.*

Les pollutions de l'air intérieur ne sont pas toujours visibles et peuvent avoir des origines différentes

Les pollutions perceptibles : les odeurs, l'humidité, les fumées de tabac ou de cuisson.

Les pollutions cachées : les allergènes, les Composés Organiques Volatiles (COV) présents dans les produits d'entretien, les meubles ou matériaux de construction et le monoxyde de carbone produit par les systèmes de chauffage.

Dans les logements de mieux en mieux isolés et chauffés, un renouvellement insuffisant de l'air peut engendrer des dégâts. La mise en place de systèmes de ventilation efficaces peut régler ces problèmes.

La VMC simple flux

L'air frais venant du dehors traverse d'abord les pièces de vie (séjour/chambre) et est évacué des pièces de service par un groupe d’extraction.

vmc simple

VMC simple flux autoréglable : avec débits d'air constants quelles que soient les conditions extérieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d'occupants, humidité).

VMC hygroréglable : avec débits d'air variables en fonction de l'humidité intérieure, ce qui garantit l'évacuation plus rapide d’un air très humide, tout en limitant le gaspillage (ventilation adaptée aux besoins).

La VMC double flux avec récupération de chaleur

Ce système limite les pertes de chaleur inhérentes à la ventilation. Il récupère la chaleur de l'air vicié extrait de la maison et l’utilise pour réchauffer l’air venant de l'extérieur. Il est constitué de 2 circuits:

vmc double flux

1 circuit d'insufflation d'air neuf dans les pièces principales. L’air extérieur est filtré, préchauffé au niveau d'un échangeur de chaleur, puis pulsé grâce à un ventilateur dans les pièces principales par les bouches d’insufflation.

1 circuit de récupération d'air vicié dans les pièces de service. L'air est aspiré dans la cuisine, la salle de bains et les WC et est filtré. Sa chaleur est récupérée au niveau de l'échangeur et transmise au circuit d'air neuf. L'air extrait est ensuite évacué à l'extérieur.

Nos conseils
  • Un équipement de VMC double flux consomme plus d’électricité qu’une VMC simple flux, mais il permet des économies de chauffage importantes en récupérant jusqu’à 70% de la chaleur contenue dans l’air vicié extrait (90% dans les systèmes «Haute Performance»).
  • La maintenance de la VMC est un aspect clé pour assurer son bon fonctionnement et donc un débit d’air optimal de l’équipement! Il est recommandé de changer les filtres de la VMC une fois par an.
  • Dans un logement existant, il faut respecter la réglementation thermique : elle impose une consommation maximale de 0,25 Wh/m3.

BLEU ROUGE est une enseigne nationale réservée aux professionnels, garantissant le conseil, le choix et l’expertise dans le domaine du sanitaire, de la plomberie et du chauffage.