Traitement de l'eau et des rejets acides

Tous les réseaux et tous les organes de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire sont concernés par le traitement de l'eau, que les installations soient anciennes ou neuves.

Dès qu'un réseau de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire est mis en eau, il se produit une série de réactions physico-chimiques qui peuvent dégrader l’unité de production de chaleur, le réseau, et même les radiateurs ou le plancher chauffant.

orgine dégradation
L'origine des dégradations

L'entartrage, qui provoque une réduction du diamètre de la canalisation.

La corrosion, synonyme de risques de fuites et donc de dégâts des eaux.

L'embouage, qui est un processus chimique : l'oxygène (contenu dans l'eau) rentrant au contact des métaux, produit des oxydes métalliques qui restent en suspension.

Les bactéries et micro-organismes très présents dans les réseaux de basse température.

Les conséquences pour l'installation

Les causes combinées des dégradations entrainent:

un vieillissement prématuré de l'organe de production de chauffage et de l'eau chaude sanitaire,

une perte de rendement de l'installation,

des risques d'obturation totale du réseau de chauffage,

une augmentation significative de la consommation d'énergie.

Les traitements
traitement_eau

Pour pallier ces dégradations, des solutions existent :

En préventif, avant la mise en eau des installations de chauffage ou de production d'eau chaude, couplées à une énergie traditionnelle ou renouvelable.

En curatif, quand l’installation dysfonctionne et sur-consomme, le nettoyage s'impose, complété par un traitement de protection et un contrôle.

Les alertes

Au niveau des radiateurs:

Y-a-t-il des points froids ? En partie supérieure ou inférieure? Faut-il les purger fréquemment ?

Au niveau sonore,

Les bruits proviennent-ils des radiateurs, de la chaudière ou de l’installation générale? S’agit-il de sifflement, de claquement ou d’un bruit sourd?

Nos conseils
Traitement des rejets acides des chaudières à condensation

La réglementation RSDT art. 29-2 ne fait pas explicitement mention de l’obligation de traitement des rejets acide pour les chaudières faible puissance. En revanche, un neutraliseur de condensats est vivement conseillé lorsque les rejets se font sur des éléments non compatibles avec l’acidité élevée des condensats (tuyauterie cuivre, fonte, fibrociment, béton...) ou dans une fosse septique.

BLEU ROUGE est une enseigne nationale réservée aux professionnels, garantissant le conseil, le choix et l’expertise dans le domaine du sanitaire, de la plomberie et du chauffage.