pattern algorel
Un baromètre trimestriel des DPE

Un baromètre trimestriel des DPE

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) avait fait peau neuve en juillet 2021. Celui-ci, avait essuyé de nombreuses critiques lors de sa publication. En ce sens, plusieurs études menées notamment par 60 millions de consommateurs et UFC que choisir, ont montré des défaillances de ce nouveau DPE.

Les professionnels de l’immobilier, les locataires et bailleurs étaient alors très inquiets quant à la situation des logements notés E, F et G.

En effet, la loi Climat et résilience instaure une interdiction progressive de mise à la location des logements les plus énergivores. Déjà depuis le 24 août 2022, les propriétaires de biens classés F et G ont interdiction d’augmenter les loyers. Désormais, et ce, dès  le 1er janvier 2023, les logements les plus énergivores ne seront plus louables , cela concerne environ 90 000 logements. Au 1er janvier 2025, cette interdiction concernera tous les logements classés G. L’échéance est fixée au 1er janvier 2028 pour les logements classés F et au 1er janvier 2034 pour ceux classés E, qui représentent 2,6 millions de logements.

La FNAIM (Fédération Nationale de l’Immobilier ) a donc constitué un nouveau baromètre trimestriel des DPE présenté à l’occasion du Congrès 2022 de la fédération tenu début décembre au Carrousel du Louvre.

 

Des rénovations ciblées géographiquement

Afin d’évaluer l’ampleur des travaux de rénovation des bâtiments classés E,F et G, une pré évaluation sera effectuée par la FNAIM de façon trimestrielle par ville. Cette radioscopie de la métropole sera une grande nouveauté et permettra de donner un aperçu réel des rénovations énergétiques à mettre en place.

Ainsi, les pouvoirs publics pourront établir, avec la collaboration des professionnels de la filière, un plan de rénovation de masse dans les secteurs où il y a le plus de nécessité. Ces derniers seront révélés grâce à la radioscopie du territoire.
De plus, cette évaluation trimestrielle permettra de suivre l’évolution des performances énergétiques des logements avant, pendant et après les rénovations effectuées ; et donc la réussite ou non du chantier de la rénovation énergétique par secteur.

 

Des logements énergivores répartis de façon inégale

Grâce aux données récoltées, la FNAIM a pu cartographier par régions et départements les DPE en France. Il en ressort une répartition inégale des bâtiments énergivores.

Cette cartographie souligne que la capitale est particulièrement énergivore en raison d’un parc immobilier vieillissant ; 40% des logements y sont classés comme F ou G .(1) Baromètre des DPE/Fnaim.
Dans la banlieue parisienne on retrouve Nanterre et Epinay sur Seine avec respectivement 50 et 56% de bâtiments classés F et G par exemple.
On peut aussi retrouver ces taux élevés dans les régions où le prix de l’immobilier est faible  ; il s’agit en majorité de petites maisons anciennes et chauffées au fioul, des logements en location anciens mais également des habitations en altitude.

La région parisienne, dans l’ensemble, devrait passer par de gros travaux de rénovation énergétiques.
D’autres départements, notamment ceux méditerranéens, ont moins de 10% de logements classés F ou G.

 

Ce nouveau DPE est donc un outil indispensable, qui permet de visualiser les travaux de rénovation à effectuer sur l’ensemble du parc immobilier français. Les professionnels de l’immobilier sont prêts, aux côtés des pouvoirs publics, à engager ce chantier et accompagner les propriétaires dans les projets de rénovation. L’objectif est de commencer avec la rénovation de 50 000 logements en copropriété sur les trois prochaines années.

 

Sources : 
- fnaim.fr
- ecologie.gouv
- batiweb.com

Nos dernières actualités

Isoler sa maison avec de la paille ; quels bénéfices ?

Vous êtes en pleine rénovation ou construction de votre logement et vous recherchez des matériaux à la fois peu couteux et répondant à des critères

Lire

La RE2020, pour des constructions plus respectueuses de l’environnement

En 2022, la France est passée d’une réglementation thermique à une réglementation environnementale : la RE2020.

Lire

« Les Génies de la Construction ! », pour des territoires intelligents, durables et connectés

La 19ème édition du concours « Les Génies de la Construction ! » est lancée.

Lire